• Le village aux sept collines Puissalicon.

     

      Le village aux sept collines Puissalicon.  Le village aux sept collines Puissalicon.

     

      Le village aux sept collines Puissalicon.

     

       Alors! Raconte! N° 163

     

                                      Le village aux sept collines Puissalicon.

     

          Puissalicon ce petit village où il fait bon vivre où les gens assis devant leurs portes ou sur leurs perrons de pierre vous accueillent avec gentillesse. Notre ballade des gens heureux en ce vendredi de janvier a débuté par la visite de ce village où s'impose le château féodal du XII ème siècle blotti contre son église Notre Dame de Pitié  du XIII ème siècle situés sur l'un des sept " puechs"( collines) . Le puech Pihoc de Biau  a remplacé le Mont Palatino de Rome et celui de Roujau a remplacé le Mont Estrela de Lisbonne. Ce ne sont pas les sept collines de Rome ou de Lisbonne . Elles sont moins célèbres mais très riches en histoire. Ces sept collines forment un écrin de verdure sur lequel poussent un damier de vignes et quelques bois de chênes verts.

            Le village s'est d'abord appelé  Pueschsalicon et ce n'est qu' en 1738 qu'il prit son nom actuel Puissalicon. On pense que son nom provient de la base puech dérivé du latin " podium" qui signifie colline et de Salico qui aurait été le nom d'un seigneur wisigoth.

           Ce village a conservé sa forme médiévale en circulade, épousant la forme du puech, avec ses trois ceintures concentriques qui entourent le château. Des portes situées aux différents points cardinaux (porte des Pradelles, porte des Montels, porte Pérot) en gardaient l'enceinte. Le centre historique du village avec les restes de murailles et les anciennes portes atteste de l'importance stratégique du lieu. Les douves du château ont été comblées et laissent la place à la Promenade. Les deux imposantes tours du XIIIème montrent la puissance des maîtres de ces lieux. Les seigneurs de Puissalicon, apparentés à la famille des Boussagues avaient le droit de haute et de basse justice. C'était le mode d'organisation médiévale de la justice. La justice seigneuriale arbitrait les conflits entre les paysans et le seigneur pouvait prononcer des peines capitales.

            Le temps passant, le château subit des transformations surtout celles du XVIème siècle lorsque le maréchal de Montpezat transforma une partie de l'édifice en château Renaissance (fenêtres à meneaux). Grâce à l'entretien permanent des propriétaires actuels, le château est maintenu en bon état. La porte du château conduit à l'intérieur dans une cour bordée par une muraille dont les créneaux sont en parfait état. Près des anciennes écuries, une petite chapelle a été restaurée. Une curiosité demeure à l'intérieur:  un carcan qui servait à exposer les suppliciés. Ce collier de fer est en bon état. Il est accroché sur le montant de la porte de l'église et peut encore servir.

            Seule la tour romane qui se situe dans le cimetière à 800m du centre ville est le seul vestige d'un ensemble religieux du XIème siècle. Cette tour n'était autre que le clocher du prieuré de Saint Etienne de Pézan, seconde église paroissiale de Puissalicon. La première, devenue trop petite, fut détruite .

             Les nombreuses croix rurales témoignent de l'impact religieux des hommes d'autrefois. Croix des Faïsses, croix de Bassac, croix de Peyre Segade, croix des Pauvres, croix de Belle avec son inscription " Salut ô croix unique espoir", toutes ces croix jalonnent nos sentiers  de randonnées.

             Quelques personnalités émergent de ce village notamment St Guiraud ( 1070- 1123) qui fut évêque à Béziers. Présage de la sainteté de l'enfant, lors de son baptême, l'eau des fonts baptismaux se mit à bouillir comme si on avait planté un fer rouge.

              Une autre personnalité:  Le lieutenant colonel JP de Mouly, officier de cavalerie des Armées de la Révolution et de l'Empire naquit dans ce village en 1769.

    JC d'Oc 01/2016


  • Commentaires

    1
    A.L
    Mercredi 16 Août 2017 à 21:42

    Bonsoir,

     

    En faisant des recherches sur Jean Pierre Louis dit Prosper MOULY, officier de cavalerie sous l'Empire, je suis tombé par hasard sur votre blog qui en fait mention. N'ayant que très peu de renseignements sur ce personnage (si ce n'est qu'il a été major au 21e chasseurs à cheval en 1814), je me permets de m'adresser à vous. En effet, je souhaiterai savoir si vous aviez des éléments concernant sa biographie et sa carrière militaire.

     

    Vous remerciant d'avance pour votre réponse,

    Cordialement,

     

    A.L

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :