• Marseillan

     

     

                     Alors ! Raconte ! N° 22

     

     

     

                                          Marseillan.

     

     

     

     

     

                  Village  situé au bord de l’étang de Thau. Cet étang de 7500 hectares a une largeur maxi de 19 km et une profondeur variant de 10m à 100m (le gouffre de la Vise)  Les marées sont infimes mais c’est l’action du vent qui détermine les entrées et les sorties d’eau par les deux graus et le canal de Sète. Le vent du Nord fait entrer la mer, le marin la fait sortir.  Le phytoplancton y est très riche.

     

     

     

                   Marseillan est un village de 8000 habitants qui passe à 80.000 en période d’été. Il est situé face à Sète et près du Mont Saint Loup. Le canal du Midi et la RN 112 sont ses principaux moyens de communication.

     

                    Son origine : les Grecs s’installent, les massaliotes créent un comptoir commercial (huiles), puis les Romains (141 av JC) introduisent la culture de la vigne, puis les wisigoths et les incursions sarrasines. C’est la période des grandes invasions.  En 930, les Hongrois de Tartarie ravagent la Septimanie.  Il parait que ces soldats mangeaient le cœur des vaincus. Après 3 ans de présence, ils furent décimés par la peste et la dysenterie. Substrat difficile à éliminer car la région  était marécageuse.  

     

                      A l’époque féodale, Marseillan devint une  seigneurie en 1187 sous la férule de l’évêque d’Agde, lui-même vassal du vicomte de Toulouse. Il se construit des fossés défensifs autour de Marseillan.

     

                      Après la Croisade des Albigeois contre les hérétiques, la seigneurie revint au roi de France Saint Louis. Le prélat du pape excommunia tous les habitants en 1218.

     

                       En 1286 les troupes aragonaises, avec leurs bateaux débarquent sur la côte et dévastent Marseillan  14.000 tués. Ils tuaient hommes et garçons. Tout brûlait sauf les églises.

     

    1348-1361-1375   Epidémies de peste.

     

    1380 Invasion des Routiers,  soldats désœuvrés, 3000 batards ravagent Mèze, Marseillan, Florensac et Balaruc le Vieux.

     

    1788  Les gardes côtes construisent la Tour des Anglais anc. Tour de  Castellan.

     

    1802 Destruction des fortifications.

     

    1849  Epidémie de choléra.

     

    17è siècle  la pyrale de la vigne.

     

    1876 le phylloxéra  jusqu’en 1881 ou un remède est trouvé par Emile Flanchon. Seules, les vignes  dans le sable salé ont survécu.

     

    1907  Crise viticole.

     

    1944 Les Allemands construisent des casemates aux Anglous et des fossés  antichars entre l’étang et la mer. A cet endroit, fut creusé le canal navigable à Sète, qui permet le renouvellement des eaux.

     

     

     

           La conchyliculture vient du mot ‘’concha’’ = coquille St Jacques L’élevage des huitres,  palourdes, moules, clovisses, crevettes et autres occupent une superficie de 4230 ha et produisent 8000 T/an.  La maladie des crustacés (le manque d’oxygène dans l’eau) est appelée ‘’malaïga’’ mauvaise eau ou eutrophisation.

     

           La pêche se pratique selon des techniques différentes.

     

                          La palanque trainante avec moteur ou dérivante sans moteur

     

                          Par barque à fond plat.

     

                          Pêche au bertoulet, à la tartane, au galupin, aux  mayolles, à la traine.

     

            Le château d’eau de Marseillan a été recouvert de 200.000 coquilles d’huitres fournies par les restos de la région.  La femme de l’architecte  Marnix Verstraeten, trouvait laid le château d’eau et l’a fait recouvrir.

     

            A Marseillan, la fête du capelet (mât savonné)

     

             Le symbole de Marseillan est le crabe.

     

             

     

              On ne peut oublier  le Noilly Prat 16° servi avec des garriguettes.

     

              Fabriqué dans les chais, c’est un vermouth macéré avec des épices (muscade – quinquina – centaurée). Le secret de fabrication est bien gardé.

     

               A l’origine  Clodius Prat, directeur commercial à Lyon apporte la liqueur, Joseph Noilly, créateur à Marseille apporte l’absinthe  et crée le vermouth en 1813.

     

                Mariage de famille, Clodius épouse la fille de Noilly en 1821.

     

                En 1849 décès de Clodius à 45 ans.

     

                1849, Anne leur fille reprend l’affaire.

     

                Expansion de l’affaire  88% du capital en plus. Autofinancement.

     

                Comptoirs en France (Lyon Marseille Marseillan Paris)

     

                Pour que le vermouth prenne des couleurs ambrées, ils l’exportent vers les Antilles. C’est la raison pour laquelle on arrose les fûts dans la grande cour.

     

                 Les cépages de picpoul et de clairette du Canada sont utilisés.

     

                 Les fûts sont en chêne du Limousin. L’évaporation par le vieillissement est de 8% .C’est la part des anges.

     

                 Foudres énormes (410 hl le plus grand).

     

                 Projection vidéo  et dégustation de trois apéros pour bien distinguer les couleurs.

     

     

     

     

     

                  A Bessan, visiter aussi l’usine Ricard à 8km de Marseillan.

     

     

     

                   Hommes célèbres :

     

                                 Maffre de Baugé député de l’Hérault. Une école porte son nom.

     

                                 Baral poète  1909/1997 né à Marseillan.

     

                                 Deley pilote de l’Aéropostale.

     

                                 Roque, ministre de la guerre 19O7 après Gallieni et avant Lyautey.

     

                                  Yves Michel maire actuel 2008.

     

                                  J.P Ortolan ancien joueur de rugby à XV.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :