• PP RIQUET, les mésaventures de son canal

     

    PP RIQUET, les mésaventures de son canal                                  

     

     

     

    PP RIQUET, les mésaventures de son canal 

     

     

     

     

     

     

     

     

    Alors! Raconte! N° 200

                         

     

    PP RIQUET, les mésaventures de son canal.

     

                    Pierre Paul RIQUET, ce grand stratège constructeur du Canal du Midi n'avait pas prévu ce qui va suivre un soir de 1766 à Capestang. C'est dans ce village pas très loin de Béziers qu'arriva un évènement imprévu. De très violents orages s'abattent sur le Languedoc. Le canal se remplit en quelques minutes. Les premières maisons de Capestang situées à quelques mètres en contrebas du canal ont vu arriver vers leurs portes une énorme vague boueuse. Le canal était en train de déborder car la pression était trop forte sur les berges qui ne sont pas maçonnées. Un raz de marée déferle sur le village et rapidement il fallut fermer les écluses de L'Argent Double à et celles de Fonseranes à Béziers. Les berges du Canal ne sont pas très solides et les terres sont sujettes à des infiltrations en cas de fortes pluies. Il faut voir le tuff sablonneux du tunnel du Malpas sujet aux éboulements et perméable à l'eau.

                    Pour éviter toutes catastrophes, PP Riquet construit un déversoir, ouvrage qui permet de contrôler le niveau d'eau en cas de fortes pluies. Ces déversoirs permettent d'écouler le trop plein dans une rigole en contre bas. En 1867, PP Riquet va construire l'épanchoir de Piétat, bâti en pierre de basalte,  en même temps qu'il va réparer la digue qui avait cédé. Cet épanchoir à siphon, toujours en fonction, possède trois grosses vannes construites dans les ateliers Bonnet frères à Toulouse. Depuis pas de catastrophes semblables, tout à correctement marché.

                     PP Riquet plantera 40.000 platanes qui resteront l'emblème du canal. Ces arbres courent aujourd'hui un grave danger. Les Voies Navigables de France abattent les arbres malades du chancre coloré, parasite qui attaque le bois. C'est un champignon microscopique qui entre dans le bois par une petite blessure et qui se déplace en transversale et aussi de manière longitudinale dans le sens de montée de la sève. Le platane nécrosé perd son écorce, blanchit et meurt en quelques mois. Comme les arbres ont été plantés par intervalles de 10 mètres, la maladie se propage par les racines.

               Historiquement, le chancre coloré est arrivé en France il y a 75 ans. En 1944, les Américains débarquent en Provence. Les caisses de munitions en bois sont porteuses du parasite. Les palettes de transport ont des champignons actifs.

               Brûler le bois, seule solution pour se débarrasser du parasite. Nous voyons aujourd'hui encore des platanes mais demain, nos petits enfants verront d'autres arbres, chênes, micocouliers, peupliers blancs, érables, tilleuls, pins parasols, pousser et faire de l'ombre aux plaisanciers et aux cyclistes.

     


  • Commentaires

    1
    Espanol michel
    Mardi 3 Décembre 2019 à 15:50

      

      Je viens de découvrir votre blog , j'y reviendrai  BRAVO et ..................MERCI !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :