• Le cimetière vieux de Béziers

     

    __

     

     

           
      Le cimetière vieux de Béziers   Le cimetière vieux de Béziers
     


    Alors! Raconte! n° 206

                                         Le cimetière vieux de Béziers

     

                   Occuper nos chaudes journées d'été, oxygéner notre cerveau et voir, apprécier et écouter un conteur . Découvrir le passé de notre ville dont son histoire est liée avec celle de son cimetière. Nous sommes partis visiter le cimetière vieux de Béziers proposé au mois d'août par l' Office de Tourisme de la ville. Ce lieu de sépultures de 4 ha ouvert en 1812 peut être visité comme un musée  à ciel ouvert qui nous éclaire sur les pratiques funéraires d'autrefois, sur l'art sculptural de beaucoup de caveaux, sur les célébrités et les inconnus qui se côtoient dans le repos éternel. Catholiques, juifs et protestants, bien que jadis  séparés par une entrée abattue  en 1863 retrouvent de nos jours une harmonie sépulturale . Les tombeaux des juifs Bûlher et Meyer, riches négociants en vin à Béziers trônent en bonne place en bordure de ce passage. Les juifs avaient un cimetière à part, au 19° siècle en bordure de la route de Corneilhan. Ce cimetière nous a laissé lors de notre visite une source infinie de découvertes, une  sensation d'union  où tous les morts sont unis quelles que soient leurs origines et leurs religions. Ce merveilleux cimetière  raconte l'histoire de Béziers, la puissance de certaines familles, des notables, des personnalités de la ville et de ses héros. Tombes , allées bordées de cyprès, arbre symbole de l'éternité, pouvant vivre plus de 2000 ans dont les racines viennent réchauffer les morts. Pierre Doris disait " On dirait un cercueil qui pousse" en parlant de  ces arbres.

     

    Au 17ème siècle, tout le monde pouvait être inhumé dans le cimetière. Statistiquement, 3 enfants sur 5 mourraient entre 0 et 10 ans soit 50% et il est arrivé que l'évêque refuse l'inhumation dans le cimetière si l'enfant n'avait pas été baptisé. Beaucoup d' hommes mourraient très jeunes ( 25% hommes et femmes mourraient entre 40 et 50 ans, seuls étaient  privilégiés les bourgeois (61 ans) et les chirurgiens (70 ans). Beaucoup d'épidémies favorisées par l'absence d'hygiène et le manque d'aération des rues étaient fréquentes et terribles. 

     

    Le cimetière vieux de Béziers 

     

    Le plus célèbre  des artistes  biterrois est sans aucun doute le sculpteur Antonin Injalbert ( 1845-1933) puis dans cette lignée suivent ses élèves Jean Magrou, Louis Paul et Jacques Villeneuve. Leurs oeuvres d'art, plus ornementales que chrétiennes  font du cimetière vieux un exceptionnel musée. Le sculpteurInjalbert a érigé son œuvre au décès de son père. L'artiste y repose également avec son épouse Louise Pin. Deux médaillons sur la stèle  représentent leurs portraits. De nombreuses compositions ornementales ornent aussi le Plateau des Poètes dont La Fontaine du Titan et le Monument aux Morts face à la gare. Il a réalisé de nombreuses sculptures dans le cimetière vieux dont les sépultures ornant les caveaux de Escande-Gleize, Azaïs-Hot, Fabre-Gourguet, Négrier et celle de Cauzel, remarquable pour les colonnes. Les Monuments aux morts 14/18 de Courmonterral, Boujan, Paulan, Lamalou, Laurens, La Divinité Marine du pont Mirabeau sur la Seine une véritable galerie des arts. Puis sculpture la plus républicaine notre Marianne (1889)la plus répandue dans les mairies du XXIe siècle.

     

     

     

    Le cimetière vieux de Béziers

    Comme dans beaucoup de cimetières de nos villages, on y trouve souvent un monument qui évoque les piétés superstitieuses . Dans le cimetière vieux de Béziers se trouve un tombeau de la fin du XIXe siècle d'une famille qui accueille la statue d'une vierge devenue objet de croyance et de dévotion. La croyance dit qu'en 1912, une femme essuya le visage de la statue croyant voir des larmes couler. Elle lui aurait alors murmuré  "Conserve ce linge, il aura une grande vertu" . De retour chez elle, elle aurait posé le mouchoir sur la jambe paralysée de sa fille qui se serait remise à marcher. En 1912, vue l'affluence  des gens en recherche de miracle, la municipalité de Béziers dut fermer provisoirement le cimetière. Evidemment, de nombreuses personnes viennent encore y déposer leur mouchoir. Vendeurs de cierges, médailles et chapelets s'installent à l' entrée du cimetière. La réaction des anticléricaux ne se fait pas attendre.                               Ainsi naissent les légendes !

     

                          

     

    Le cimetière vieux de Béziers

    Parmi les grands hommes que Béziers honore, il faut citer Jean-Marie Cordier (1785-1859). Cet ingénieur  mécanicien hydraulicien  a installé une machinerie de pompage des eaux de l'Orb qui depuis le Jardin de la Plantade fait remonter 66 m plus haut dans un réservoir situé sur le plan Saint Louis tout près de la Cathédrale St Nazaire l'eau qui alimente la ville. Ses funérailles furent publiques et sa tombe fut érigée sur un terrain donné par la ville. Alexandre Oliva réalisa sa statue érigée sur un socle de marbre blanc.

     

     

     

    Le cimetière vieux de Béziers


     

     

    Auguste Fabrégat(1804-1879), maire de Béziers de 1848 à 1849 et de 1858 à 1865) réalisa sous ses mandats le pont canal et celui du chemin de fer. Il fit agrandir la promenade sur les Allées Paul Riquet. Il nivela la Citadelle  et fit les premiers travaux au Plateau des Poètes. Injalbert réalisa le buste en bronze qui domine sa tombe de marbre blanc avec comme épitaphe " À LA MEMOIRE DE MR FABREGAT AUGUSTE ANCIEN MAIRE DE BEZIERS 1804-1879" . Le buste n'est qu'une reproduction que Injalbert avait crée à Rome et qui est de nos jours conservé au musée de Béziers.

     

     

     

     

    Le cimetière vieux de Béziers


     

     

    Parmi toutes ces sépultures remarquables, la seule tombe au cimetière  ornée d'un gisant en bronze sculpté par Jacques Villeneuve, élève d'Injalbert se situe dans la 2ème allée. A cet endroit repose Armand Jacques (1864-1920). Commerçant qui acheta la grande épicerie située Rue de la Citadelle. Il crée l'Association "La Ruche du Midi " en 1913 qui va devenir "Les Docs Méridionaux" qui par son ampleur comptera plus de 500 succursales étalées dans toute la France.

     

    Le cimetière vieux de Béziers

                  Puis il y a la colonne de la République qui honore André Cadelard et toutes les victimes qui pour avoir manifesté contre le coup d' Etat de Napoléon III le 2 décembre 1851 ont été guillotinées.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le cimetière vieux de Béziers


     

     

     

     

                 Une pensée pour cette magnifique pleureuse , assise sur le bord de la dalle de la sépulture. Elle est certainement pensive au pied de son créateur Hippolyte Jalvy (1863-1936).

     

     

     

     

     

                                                        Ronsard a écrit:

     

    Rochers, bien que soyez âgés de 3000 ans, vous ne changez jamais ni d'état, ni de formes.

     

    Mais pour moi, la jeunesse fuit et la vieillesse qui me suit, de jeune en vieillard me transforme.

     

     

     

    Ondes, Vous menez et ramenez vos flots d'un cours qui ne séjourne.

     

     Et moi, sans faire long discourt, je m'en vais de nuits et de jours au lieu d'où plus  on ne retourne.

     

    JCdoc 12/2020

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :